Atelier de relance de la cellule de de coordination des jeunes du COFDEF : relève intergénérationnelle

nakala media

La capitale du rail a vu ce jour l’atelier de relance de la cellule de de coordination des jeunes du COFDEF à la résidence JB situé au plein centre-ville de cette localité.

Société civile, organisation non gouvernementales(ONG), partenaires stratégiques et financiers et acteurs privés, prenant part à cet activité ont marqué leur souhait de faire de Thiès un hub de formation, d’appui à l’insertion jeune et d’une approche inclusive pour une jeunesse plus consciente et active.
C’est sans doute l’un des piliers de performances pour un changement de paradigme mais aussi pour un leadership ancré sur les principes d’égalité du genre pour un accès aux instances de décision.
Des travaux de groupes, des sessions d’échanges sur des thématiques variées comme la participation signification des jeunes dans un processus multi acteurs, la stratégie nationale et l’égalité des genres(SNEG) ont fait l’objet des discussions.
C’est ainsi le COFDEF se veut un réseau de discussion comme modèle à l’accès à la formation de qualité pour la jeunesse thiéssoise en leur permettant de renforcer leur capacité sur les domaines de l’entrepreneuriat, la problématique sur le genre, la technologie et la formation professionnelle.

La Jeunesse, c’est maintenant !
Il a été question de discuter sur la création de richesse avec notamment l’avènement d’un cadre de concertation initié depuis par ses prédécesseurs, qui à eux aussi ont fait de cette entité une belle représentation à niveau régional et national.
C’est ce legs intergénérationnel qui sera transmis à cette jeunesse consciente pour véhiculer cette nouvelle mission en vue de répondre aux défis sur la charte de la création du COFDEF, comme pionnier du développement de cette région grâce à la création de richesses et à l’accès facile à l’employabilité.
Un budget triennal est d’un montant de 69 325 000 FCFA est voté à ce jour pour répondre aux objectifs fixés.

Lamine SOW